Fraternité Laïque Dominicaine
Dominique Pire et Sainte Catherine de Sienne

Françoise Kunsch, o.p.

Mardi 5 mai 2020

Prière d'introduction

« En nous se trouve une dimension sacrée, que j’aimerais appeler « une carte du ciel » comme on dit qu’en ont les oiseaux migrateurs en quête de leur route. (…). Sans doute alors est-il important que nous réapprenions à déchiffrer cette carte (..) comme notre secret peut-être le plus précieux. Et qui, à notre insu sans doute, nous fait vivre, déposée en nous, telle la tremblante, mais indubitable lampe du sanctuaire. Lampe vacillante, mais dont le tremblement dit peut-être justement l’importance ; lampe soumise à tous les risques, mais que nous devons entourer et protéger de nos mains, car elle a été déposée en nous par celui qui a fait de nous une merveille presque insoupçonnable à nos yeux, mais que nous avons le droit de croire et le devoir d’aimer ».

Extrait de "La Destinée" Adolphe Gesché

                                                   

"Prélude à la prière" Dominique Lawalrée
Evangile de saint Jean et Commentaire

Parole

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean (1, 1-3) 

Il y avait un homme appelé Nicodème qui était du parti des Pharisiens et qui était un des chefs juifs. Il vint une nuit trouver Jésus et lui dit :


« Maître, nous savons que Dieu t’a envoyé pour nous apporter un enseignement ; car personne ne peut faire des signes miraculeux comme tu en fais si Dieu n’est pas avec lui. »


Jésus lui répondit : « Oui, je te le déclare, c’est la vérité : personne ne peut voir le Royaume de Dieu, s’il ne naît pas de nouveau. »

Lecteur audio

Commentaire

Je vous invite à rejoindre Nicodème dans la nuit.

 

Nicodème, c’est un homme pieux, il observe la Torah, il respecte tous les préceptes de la Loi juive et pourtant, naît au fond de lui une question, un manque qui le fera partir, de nuit, à la recherche de Jésus, à la recherche de quelque chose de plus grand, de quelque chose de plus infini.

 

Et ce que Jésus va lui proposer c’est une nouvelle naissance : pour voir le Royaume de Dieu, tu dois naître à nouveau. Nicodème devra plonger au plus profond de lui-même. C’est là dans le silence où Dieu se fait présence qu’il offrira non pas ses actions, ses mérites, mais ses manques et ses faiblesses et qu’il pourra renaître de l’Esprit. Ce qu’il voyait avec les yeux du pharisien, Nicodème est appelé à le voir avec le cœur du publicain.

 

La vie, c’est le mouvement, l’envie d’aller de l’avant, le désir de se pro-jeter. Durant ces longues semaines de confinement, nous avons eu le sentiment que la vie s’arrêtait. Et nous voilà stoppés net dans notre élan, isolés, anxieux, réalisant brusquement la fragilité de nos vies. La tentation est grande de nous recroqueviller sur nous-mêmes, de nous couper du monde et d’attendre que la tempête se calme. Bien vite, les cris de ceux qui souffrent et des familles endeuillées, les demandes de ceux et celles que la solitude angoisse, les appels à l’aide des travailleurs abandonnés à leur sort nous ont bouleversés, mais aussi plongés dans la nuit des questions, du doute, et de la peur.

 

Dans notre nuit, comme Nicodème, nous cherchons à donner sens, nous avons besoin d’aide pour trouver une lumière dans les ténèbres qui nous entourent. Alors, nous nous tournons vers le visage de celui qui est notre Autre à tous, celui qui nous ouvre à l’infini auquel nous aspirons, celui qui, à travers sa parole et son souffle, dévoile cet homme nouveau qui doit renaître.

 

Se tenir face à Dieu, prendre conscience de nos fractures, nos faiblesses, mais se sentir forts d’être aimés, c’est laisser l’Esprit accomplir en nous le travail d’enfantement, c’est être prêt à recevoir l’amour du Christ ressuscité et le partager.

Mais ou es-Tu toi mon Dieu

Lecteur audio

Intentions

"Prélude à la prière" Dominique Lawalrée

Lecteur audio

Notre Père, nous te prions, ouvre notre cœur au dimensions du monde 

  • Nous avons connu l’angoisse d’être malades, de perdre l’un des nôtres, Fais-nous voir avec le cœur la détresse de nos frères qui, de par le monde, meurent chaque jour de la faim, de la guerre, du désespoir. Nous te prions.

  • Nous avons souffert d’être limités dans nos déplacements, dans nos loisirs, dans nos relations, Fais nous voir, avec le cœur, nos frères, enfermés pour des années dans les prisons surpeuplées où leurs besoins d’humanité ne sont pas toujours reconnus et respectés. Nous te prions.

Beaucoup de personnes anonymes et sans grade ont pris des risques pour nourrir, soigner, assister les plus faibles ou faire en sorte simplement que la vie puisse continuer.
Ouvre nos oreilles aux cris des hommes sans voix et fais-nous reconnaître la dignité et la valeur de chaque personne humaine. Nous te prions

Nous te rendons grâce pour toutes les semences d’humanité et de compassion semées durant cette épreuve : qu’elles soient les germes d’un monde nouveau attentif aux plus faibles et centré sur l’humain.

Et avec Nicodème, apprends-nous à faire la différence entre suivre la Loi et vivre de l’Esprit, nous te le demandons avec toute notre Espérance.

"Magnificat au Dieu de vie" Guetteurs d'aurore
Ordre_des_Prêcheurs_Belgique.JPG
Laïques_Dominicains_logo.JPG

Téléchargez les textes

©2018-2020 Unité pastorale de Huy