En cas de décès

Les Sœurs de Sainte-Marie

La Congrégation des sœurs de Sainte-Marie est née en 1819 à Namur, par un moine chassé à la Révolution Française, de l’abbaye de Boneffe. Touché par les détresses de son temps, il a fondé un petit établissement pour venir en aide aux jeunes filles menacées par la mendicité et la prostitution. C’est ainsi que les premières sœurs ont ouvert un atelier de couture et ensuite des écoles pour rendre la dignité à ces filles et enfants pauvres de Namur. Plusieurs écoles dans le sillon « Sambre et Meuse » ont vu le jour ; les sœurs se sont installées à Huy en 1845. Leur première habitation se situait dans le bâtiment de « Poste Solidarité », face à l’église Saint-Remi. Peu de temps après, elles ont fondé l’école Sainte-Marie, primaire, secondaire et l’École normale.

 

En 1980, les sœurs ont quitté la rue VanKeer Berghen pour vivre au milieu de la population du quartier Sainte-Catherine et en 1990, elles ont commencé la Maison d’accueil Sainte-Marie, rue des Tanneurs. Pendant plus de 25 ans les sœurs ont hébergé des femmes et mamans avec enfants sans logement ainsi que des familles de réfugiés, très souvent en partenariat avec l’ASBL « Un autre Foyer ».

 

Ce service pour la dignité des femmes et des jeunes réactualisait l’option préférentielle des pauvres enracinée dès les origines de la congrégation. En fidélité à leur consécration, les sœurs ont une prière communautaire dans leur chapelle, matin et soir.

 

Avec un groupe engagé de laïcs, les sœurs continuent l’école de devoirs pour les enfants du quartier, leur maison est ouverte pour des réunions de prières et de partages bibliques.