BIP

Bulletin d'information paroissiale  -  JUIN 2022
Communauté chrétienne Saint-Pierre-en-Outremeuse
Unité Pastorale Notre-Dame - Huy

Saint Sacrement

« Ils étaient fidèles à la fraction du pain ». Lorsqu’ils caractérisent la toute jeune communauté chrétienne, les Actes des Apôtres, tout en notant que les premiers fidèles du prophète de Nazareth restaient fidèles aux pratiques cultuelles juives (« ils allaient au Temple, offraient les sacrifices »), soulignent sa fidélité à l’enseignement des Apôtres et le repas qui rassemble les convertis en mémoire du repas – testament de leur fondateur. La célébration de l’eucharistie est donc la « marque » de leur « être chrétien ».

 

Elle l’est parce qu’elle est mémoire du dernier repas du Maître et incarne, « le premier jour de la semaine » (le dimanche), le condensé du message de sa vie. Ils reconnaissent en le vivant que, dans le geste symbolique du pain rompu et de la coupe échangée, Jésus résume tout ce pour quoi il a vécu : « Ma vie, je vous la donne ! ».

 

A la Cène des adieux il a synthétisé toute sa vie et fait le serment qu’il ne reviendra jamais en arrière quoi qu’il lui en coûte : alors qu’il pressent que, notamment, le geste récent qu’il a posé, l’esclandre qu’il a faite sur l’esplanade du temple, parabole pour signifier que l’ordre des sacrifices à offrir pour honorer Dieu est révolu parce qu’il est la Voie, pourra être interprété comme une « déclaration de guerre » qui le met en danger, il atteste un fois de plus qu’il se donne tout entier à sa mission, jusqu’au bout « ma vie, nul ne la prend, c’est moi qui la donne ! » Au soir du jeudi Saint, Jésus, tandis qu’il est encore maître des événements, « joue » le sens d’une mort qui, peut-être, demain lui sera imposée : il « sacrifie » sa vie et témoigne de sa fidélité « Il s’est montré obéissant (= fidèle) jusqu’à la mort, et la mort de la croix » attestera le plus vieux texte que nous conserve le Nouveau Testament (Epître aux Philippiens ch.2).

 

Symbolisé dans le pain rompu et distribué et la bénédiction du début du repas qui l’accompagne « commentée » par le Maître « Ceci (= ce geste) c’est mon corps livré pour vous !) et par la coupe qui le clôture en appelant la totale manifestation de Dieu à la fin des temps, qu’il fait passer de main en main (« C’est la coupe de la nouvelle alliance »), le testament qui signe la vie et la mort de Jésus devient la vocation des disciples : « Faites cela en mémoire de moi ! ».

L’évangile selon S. Jean, héritier de plus de 30 ans de pratique chrétienne, le souligne avec vigueur ne rappelant pas les paroles de Jésus sur la fraction et la coupe échangée mais mettant en exergue le geste du Serviteur, le lavement des pieds. La célébration de l’eucharistie qui institue la présence du Seigneur auprès des siens (« Il était là, au milieu d’eux ») est en même temps et réellement l’invitation à une vie « eucharistique ». Ce lien entre « présence » et « vocation » sera magistralement rappelé par l’apôtre Paul sermonnant ses chers Corinthiens parce qu’ils « font mentir le repas du Seigneur » devenu l’occasion de divisions entre ceux qui se goinfrent et ceux qui n’ont que les restes du repas communautaire.

Michel Teheux

L'abbé Michel Teheux

célébrera le jubilé de son ordination
au service de l'Église de Liège

Artisan d'un dialogue entre culture et spiritualité, il invite à un moment de poésie, d'émotion et de féérie à la

 

Collégiale Notre-Dame et Saint-Domitien

le vendredi 24 juin 2022 à 19h00

L'Ange aux portails

Cantate scénographiée pour synthétiseur, soliste et récitant, trompette et cœur sur un texte de Michel Teheux et une scénographie de Luc Petit

Création musicale de Luc Baiwir

Une production de Nocturnale asbl

Avec Luc Baiwir - claviers, Françoise Viatour, - mezzo, soprano,

Frédéric Collinet - trompette, Jean-Claude Pierot - récitant

Choeurs du Conservatoire de Huy, dir. Laurence Hougardy

Entrée libre sous réserve de places

Liturgiste et pasteur, il convie à se joindre à son action de grâce et à celle de l'abbé Jean-Marie Boxus qui fêtera ses 60 ans d'ordination lors de

la messe patronale en

 

l'Église Saint-Pierre en Outremeuse à Huy

le dimanche 26 juin à 10h30

La célébration se prolongera dans "le jardin du curé" par

un moment de convivialité.

Jubilé d'ordination.jpg
UPHuy.jpg